Paris I Lille I Lyon

Interview : Jean-Baptiste Esculié, Journaliste rugby chez Canal +

Introduction :

Nos étudiants de première année en Bachelor Sport Business Management ont reçu la visite de Jean-Baptiste Esculié, journaliste Rugby pour Canal +, dans le cadre du module “Culture et Histoire du Sport” enseigné à l’ISG Sport Business Management. Lors de son intervention, Jean-Baptiste leur a présenté le rôle du rugby dans la culture sportive française : ses origines, son histoire, la professionnalisation de la discipline, son développement au niveau national ainsi que son économie. Nous avons profité de sa visite au sein du campus de Lille pour lui poser quelques questions sur l’industrie du Sport Business. Voici son interview :  

Jean-Baptiste Esculié, en visite chez l'ISG Sport Business Management
Jean-Baptiste Esculié en visite chez l’ISG Sport Business Management

L’interview de Jean-Baptiste Esculié :

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?  

Je m’appelle Jean-Baptiste Esculié, je suis journaliste pour le groupe Canal+ où je suis principalement le top 14 mais également le rugby en général. Je commente les matchs de top 14 de Pro D2, je suis co-présentateur du “late rugby club” avec Astrid Bard tous les jeudi et j’anime le “Multi Rugby” tous les samedi soit sur Canal décalé soit sur Canal+.  

Que vous inspire le lancement d’une école telle que l’ISG Sport Business Management  

Je trouve ça logique : le sport est de plus en plus un business qui représente des sommes de plus en plus importantes. Il y a une énorme économie derrière le sport, c’est donc logique de lier une école de commerce avec le monde du sport, qui plus est avec la NBA qui est sans doute la ligue qui a été précurseur dans le sport business, qui génère des sommes colossales depuis toujours et qui a justement réussi à commercialiser très rapidement sa marque. Aujourd’hui la NBA est une des marques les plus identifiées au monde, c’est donc quelque part normal qu’elle s’associe avec une école de commerce du fait de sa connaissance du secteur.  

Pour revenir sur le monde du sport de manière plus globale, quelles sont les évolutions notables du secteur et que représente t-il au niveau étatique ?  

C’est un secteur qui permet d’apporter du plaisir aux gens et c’est quelque chose qui est de plus en plus recherché. On voit que les gens s’intéressent beaucoup à la gastronomie et aux concerts, et c’est vrai que le sport a un gros potentiel sur ce sujet parce qu’il fait partie de ces choses qui permettent aux gens de s’aérer l’esprit, chose dont nous en avons de plus en plus besoin. Le sport est davantage suivi et développé de nos jours, on voit que ça devient aussi une problématique d’état qui multiplie la publicité sur le sport, sur le bien-être et la santé. Tout ces éléments vont faire que le sport va continuer à se développer et à prendre de l’essor, et il faut réussir à prendre le wagon en marche si on veut réussir à faire du business dans ce secteur.  

Vous qui travaillez au quotidien aux côtés des acteurs du sport, quelles sont selon vous les compétences indispensables pour évoluer dans ce milieu ?  

Dans le milieu du sport, il faut avoir une compétence essentielle c’est le travail : les sportifs de haut niveau avec qui nous sommes amenés à travailler sont habitués à une certaine ethique de travail qu’ils apprécient retrouver chez les professionnels du secteur. Cela permet de se comprendre beaucoup plus rapidement, c’est donc une compétence indispensable. Il faut aussi de l’ouverture d’esprit car le sport demande toujours de se remettre en question, de découvrir d’autres horizons pour essayer de s’améliorer. Si on est quelqu’un d’un peu fermé sur soi-même, je pense que ça sera compliqué d’arriver à converser avec des sportifs et des clubs. Je pense donc que ces deux qualités sont les principales qualités à acquérir pour évoluer dans le sport aujourd’hui. 

Partagez cet article